Literaturdatenbank

WIKINDX Resources

Bertolero, A. , Statut, répartition actuelle et réintroduction de la tortue d’hermann en espagne. Unpublished paper presented at Atelier international sur la gestion et la restauration des populations et habitats de la Tortue d’Hermann / International workshop on the management and restoration of Hermann’s tortoise populations and habitats. 
Added by: Admin (06 Jan 2014 18:24:04 UTC)
Resource type: Conference Paper
BibTeX citation key: anon2013r
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Habitat - habitat, Schildkröten - turtles + tortoises, Südwesteuropa - South-Western Europa, Testudinidae, Testudo hermanni
Creators: Bertolero
Collection: Atelier international sur la gestion et la restauration des populations et habitats de la Tortue d’Hermann / International workshop on the management and restoration of Hermann’s tortoise populations and habitats
Views: 7/266
Views index: 16%
Popularity index: 4%
Abstract     
Testudo hermanni Testudinidae La Tortue d’Hermann est considérée en danger en Espagne car il ne reste qu’une seule population autochtone en Catalogne (Albères). Le reste des populations est le résultat de réintroductions récentes (Catalogne et Valence) ou très anciennes (îles Baléares). L’état de conservation de la population des Albères est le plus problématique, avec une répartition réduite et une très faible densité d’individus (0.3 t/ha). Par contre, les populations des Baléares qui furent introduites avec l’arrivée de l’Homme sur ces îles, se trouvent dans une situation diamétralement opposée. A Majorque et à Minorque sa répartition est assez étendue et les densités peuvent être très élevées (jusqu’à 50 t/ha). Pour améliorer son état de conservation, divers projets de réintroduction ont été menés sur le continent et les îles. En Catalogne, des actions de renforcement ont été réalisées aux Albères et des réintroductions au Parc Naturel du Delta de l’Ebre (1987), au Parc Naturel du Massif du Garraf (1992), au Parc Naturel du Massif du Montsant (2005) et à Marçà (lâchers incontrôlés). Dans le Parc Naturel de Cap de Creus (2000) le projet de réintroduction qui s’y développait n’a pas réussi. Dans la région de Valence, le projet du Parc Naturel du Désert de les Palmes (2002) a échoué, et les projets de réintroduction dans le Parc Naturel du Massif d’Irta (2005) et dans le Parc Naturel de l’Albufera de Valencia (2011) sont actuellement en cours. Les résultats des projets de réintroduction sont globalement très divers : dans certains sites, des populations viables se sont formées à partir d’un petit nombre d’individus relâchés, tandis que d’autres projets ont échoué. Pour la plupart des projets, l’information disponible ne suffit pas à déterminer le succès ou l’échec, les suivis des populations étant fondamentaux pour évaluer les résultats des actions de conservation menées.
Added by: Admin  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 14930 | Database queries: 52 | Script execution: 0.17453 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography